MDS – Étape 1

Dimanche 03 octobre

Dimanche, jour de la 1ère étape 🙂
Le jour tant attendu, des années à en rêver !

Le bivouac se lève tôt, au rythme du soleil.
Dès 6h, les marocains commencent à démonter les tentes, avant même que sous soyons prêts. Ils nous laissent quand même les tapis au sol.

Voilà ce qui nous attend aujourd’hui :

L’ambiance est calme, chacun est concentré sur ses tâches : déjeuner, préparer le sac, préparer ses pieds et se chausser, et rejoindre la ligne de départ à 9h40 pour le briefing.
L’organisation a pris la décision de se caler sur les horaires GMT (soit -2h par rapport à la France) et donc -1h par rapport à l’heure locale du Maroc. Le départ est donné à 10h, soit 11h à l’heure Marocaine, je ne suis pas favorable à cette décision, je trouve le départ bien trop tard vu les conditions climatiques… Sachant que tout le monde est prêt bien avant l’heure du départ.

Briefing de présentation de l’étape, 32.2km nous attends sans grande difficulté (à part la chaleur) 🙂
Nous sommes 672 partants sur cette ligne de départ.

J’ai du mal à réaliser que c’est ENFIN le grand jour ! Le tout 1er jour de cette grande Aventure !
Quelle émotion d’entendre la fameuse musique symbolisant cette course : Highway to Hell (AC/DC) !!
ça y est, on y est !! 🙂 ❤ Maintenant faut s’éclater et profiter à fond !!
10…9…8…7…6…5…4…3…2…1… Gooooooo

Le départ est assez roulant, j’ai prévu de courir le maximum, au moins en début d’étape, si le sol le permet.
Le 1er CP fait plaisir, l’occasion de rencontrer/échanger avec les bénévoles qui nous suivrons toute la semaine.
Les jambes sont bonnes 🙂 Mais le sac bien trop lourd !!!

2ème CP : je croise le présentateur (et son caméraman) de France 3.
Mini interview et prise de vue sur ma sortie du bivouac, c’est sympa 🙂

Beaucoup de chaleur, l’eau aux ravitos est nécessaire, 2 (à 3) bouteilles de 1.5L est à disposition par coureur pour remplir ses bidons, boire et s’arroser.

Une fois la ligne d’arrivée passée, je fais un petit coucou à la webcam, et direction le « bar » d’arrivée, pour récupérer mon gobelet de thé. Un superbe thé marocain ! Un délice !
Puis je récupère mes 4 bouteilles de 1.5L. Je vais devoir gérer ces 6L d’eau jusqu’au 1er ravito de l’étape du lendemain.
Ces 6L me permettront de boire surtout, manger (dilution des repas lyophilisés) et un peu d’hygiène.

Trace GPS : https://connect.garmin.com/modern/activity/7608993138

Et non, ce n’est pas une LEGENDE mais plutôt une TRADITION.
Le 1er arrivé de la tente a la mission d’enlever les cailloux sous les tapis berbère, et même d’aller chercher du petit bois pour le feu.
Je comptais sur le jeune Alex, sosie de Thomas DUTRONC, qui a déjà bouclé un IRONMAN en 12h 😀

J’ai eu la chance d’accéder à la Tente Presse grâce à mon partenariat avec France Bleu Pays Basque : J’ai pu les joindre tous les jours afin de raconter ma journée, mon étape, mes anecdotes. Ils m’ont même créé un Carnet de bord.

Fin d’aprem : C’est le moment de récupérer les petits mots envoyés par nos amis/famille via le site internet de la course.
Le facteur du désert fait le tour de toutes les tentes.
Ces mots sont regroupés et imprimés par numéros de dossard.

Je termine 66ème de cette étape en 4h25min.
Comme je l’avais dit, je ne suis pas là pour la perf.
Je suis là pour prendre du plaisir, montrer que les espadrilles tiennent bien et qu’on peut faire de grandes choses avec 🙂
Je prends donc mon temps pour échanger avec les autres coureurs (en anglais et espagnol tant bien que mal) et pour m’arrêter, admirer ces magnifiques paysages, et immortaliser ça avec mon appareil photo et ma caméra 🙂
RésultatsE1

Un membre de la Tente 39 a abandonné, il s’agit de Christian. Trop dur pour lui, il n’a pas voulu prendre de risques pour sa santé.
Il a bien fait, il a écouté son corps.
On apprend qu’une 40ène de coureurs ont abandonnés sur cette 1ère étape, c’est le nombre d’abandon sur une édition entière habituellement 😦
Les conditions climatiques ont été très dures, de nombreuses personnes sont malades, perfusées, avec des vomissements et diarrhées 😦

Il est maintenant tant de manger, et se reposer pour la grosse étape sablonneuse de demain !
Un peu de saucisson partagé nous fait le plus grand bien 🙂

Mon reportage de l’intérieur

(Réveil sur le bivouac, Zone de départ, Vidéo de course (32.2km), Arrivée au bivouac)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.